Activités‎ > ‎

Disciplines

Les disciplines de l'apnée

En mer

l'immersion libre 


l'immersion libre est une discipline qui permet d'aborder la profondeur sans se soucier des difficultés liées aux techniques de palmage que l'on doit parfaitement maitriser en poids constant.
elle sert souvent d'échauffement en début de séance pour travailler la compensation en douceur.

le principe : descendre et remonter le long d'une corde à la seule "force" de ses bras.
la corde est lestée avec un poids de 20 kg afin de la maintenir tendue pour permettre à l'apnéiste de descendre en se halant avec ses mains.
la remontée se faisant également avec les mains, il n'est pas nécessaire d'avoir de palmes (attention, l'apnéiste doit être lesté léger)

le gros défaut à éviter : descendre et remonter avec toujours une main serrée sur la corde, cela a pour effet de se déplacer en "tricotant" avec ses bras et de ne pas profiter de l'effet d'inertie.
il faut se mouvoir en tirant avec la main, puis prendre de la vitesse et profiter de l'inertie en se servant de l'autre main comme guide autour de la corde.
on alterne au fur et à mesure les mains, tirer, puis guider ...


en pleine action de gauche à droite : Pat the terrific et Martin Stepanek


le poids constant avec palmes


la discipline reine !!!
le principe : descendre et remonter à la seule force de ses palmes.
l'utilisation des mains pour se tracter n'est pas autorisée, sauf pour une traction lors du virage.
il faut bien travailler les points suivants :
... le canard de départ à faire derrière la corde de façon à se trouver face à elle lors de la descente. la technique du canard doit être maitrisée de sorte que les palmes soient déjà sous l'eau dès le premier coup de palmes.
... la position rentrée de la tête (ne pas regarder vers le fond, mais regarder la corde dans l'axe face à soi)
... la position du corps qui doit rester parallèle à la corde, ni trop près ni trop loin
... la coordination de la compensation lors de la descente avec un palmage continu
... la technique de palmage (pour les bipalmes) qui doit se faire sans plier les genoux (ou très peu lors du croisement des jambes), le mouvement de la jambe partant de la hanche, et le palmage se faisant aussi bien vers l'avant du corps que vers l'arrière.

le poids constant se pratique toujours en bipalmes lorsqu'on débute l'apnée, seuls les apnéistes confirmés qui veulent atteindre des profondeurs plus importantes passent à la monopalme, ce qui donne plus de puissance au palmage.
la technique de monopalme est longue à maitriser et nombreux apnéistes font des stages de nage en monopalme pour se perfectionner.


en pleine action de gauche à droite : Guillaume Nery et Pat the terrific
(ludo en bipalmes à l'arrière plan)


le poids constant sans palmes

Sur le même principe que le poids constant avec palmes, mais sans palmes !!!
cette nouvelle discipline qui demande des conditions physiques exceptionnelles et une parfaite technique se pratique de plus en plus, on la retrouve dans toutes les grandes compétitions.
la règlementation est la même que pour le constant avec palmes, les mains peuvent toucher le câble mais on ne doit pas se tracter, sauf une fois pour amorcer la remontée après le virage.
les profondeurs atteintes par les plus grands champions en 2009 dépasse les profondeurs du record du monde en poids constant en bipalmes de 2000 !!!
c'est dire les progrès qui ont été accomplis dans la technique de brasse verticale...


william trubridge, l'un des grands spécialistes mondiaux du poids constant sans palmes


le poids variable et le no-limit


Ces disciplines sont reconnues par Aida International mais ne figurent pas lors des championnats d'apnée, seuls des records peuvent être homologués par cette fédération.

le principe est de descendre à l'aide d'une gueuse et de remonter :
... à la seule force de ses bras ou de ses palmes pour le poids variable
... tracté par un ballon pour le no-limit

les premières gueuses s'utilisaient tête en bas, puis tête en haut en position "assis", alors que les gueuses de dernière génération, beaucoup plus rapides, se pratiquent en position debout.

la gueuse est un outil ludique pour l'apprentissage des apnéistes et permet de travailler la compensation dans des profondeurs non encore maitrisées à la palme.
lors des sorties club, l'apnéiste descend avec la gueuse de préférence tête en bas, encadré par un moniteur qui descend et remonte avec lui.



descentes en tandem pour pat & chris (têtes en haut) et pedro et steph (têtes inversées)


En Piscine

l'apnée statique


pratiquée en surface, l'apnéiste se met en position statique face immergée dans le relâchement le plus total afin de rester le plus longtemps possible sans reprendre sa respiration.

en travaillant le relâchement et les sensations, l'apnée statique permet d'augmenter ses capacités dans toutes les autres disciplines, autant en piscine qu'en mer.


jean-mi en phase de préparation et david en position "sommeil"


l'apnée dynamique avec palmes 

L'apnée dynamique consiste à se déplacer horizontalement à faible profondeur (entre 1 et 3m) sur la plus grande distance possible.

position du corps et de la tête, technique de palmage, relâchement : l'apnée dynamique permet de par ces éléments d'optimiser sa glisse et l'aisance dans ses déplacements sous l'eau.




la technique, le style et l'élégance de ... franky

l'apnée dynamique sans palmes 

comme pour le poids constant, le dynamique peut se pratiquer avec ou sans palmes.
à noter le peu de différence entre les perfs mondiales entre le dynamique sans palmes et avec palmes, ce qui prouve que la technique de nage et l'économie d'effort peut compenser la puissance fournie par les monopalmes !!!


photos prises par greg piazzola lors du 6° indoor de la ciotat